Le festival de l’humour

Faites l’humour pas la guerre

En solo ou à plusieurs. Autodérision, satire,
impertinence, ou encore, trait d’esprit.

Pour cette 23e édition du Festival de l’Humour de Bourg-la-Reine, le CAEL vous invite à avoir l’âme légère, à développer votre sens critique, et surtout, à vous amuser ! Avec une programmation hétéroclite, vous allez rire aux éclats sur des sujets d’actualité, ou même à gorge
déployée sur des airs désopilants, ou encore aux larmes face aux clowneries d’artistes comiques
multi-disciplinaires. Vous mettrez un pied chez Épicure car l’humour rend heureux et procure du bonheur. Mais ce festival c’est aussi le prolongement de la bonne humeur du CAEL, celle de son équipe et de ses adhérents qui cultivent une disposition à la gaité.
Donc, faites l’humour, pas la guerre…

La programmation

L'histoire du festival

Ils étaient quatre comme les trois mousquetaires, Vingt Après…

Laissez nous vous narrer cette histoire …

Suite à l’inauguration de l’Agoreine (le théâtre de Bourg la Reine) en 1995, l’équipe dirigeante du CAEL, Claudine Deruelle et Francis Floury, eut l’idée d’une semaine de l’humour.

Marinette Maignan et Jean Yves Lacombe sévissaient alors dans T.S.F le célèbre groupe vocal drôle et élégant qui avait participé à l’inauguration du théâtre. Il se trouve que ces deux-là étaient réginaburgiens  (vous me suivez) donc, naturellement, Claudine et Francis demandèrent à Marinette er Jean Yves de les rejoindre dans cette aventure.  Aussitôt dit aussitôt fait ! le quatuor de Bourg la Reine était né. (pas « LE » Quatuor dont Jean Yves avait été l’un des fondateurs et qu’il devait retrouver quelques années plus tard, « LE » Quatuor qui d’ailleurs fut programmé au Festival, mais pas avec Jean Yves, plutôt par Jean Yves (vous me suivez toujours ?)…
Bref le Festival d’Humour de Bourg la Reine était né !

La première édition fut un succès, enfin un succès d’estime, mais suffisamment encourageant pour continuer

Dès la troisième édition un concept fit son apparition : le décors du Festival !

Quid ?

L’idée germa dans nos cervelles dérangées de transformer ce hall en …plage !!!

Une des animatrice plasticiennes du CAEL , Françoise Reiffers, fut chargée du projet et c’est ainsi qu’en plein hiver, les spectateurs du troisième Festival purent arpenter les « planches » façon Deauville et les enfants faire des pâtés de sable à l’Agoreine, bd Joffre-Bourg la Reine….

Ce concept : le décors du festival  fut décliner chaque année et habilla chaque édition d’une ambiance spécifique.

Autre spécificité : « le cocktail du festival ». Offrir un verre aux artistes après la représentation est habituelle, inviter la salle entière tous les soirs l’est moins. C’est pourtant l’habitude qui s’est installée au fil des ans et est devenue une véritable institution.

Il est ici temps de parler de toutes celles et ceux qui ont « fait » le Festival :

Le programmation, nous l’avons dit, était le fait du groupe des quatre.

Mais construire le décors, accueillir les spectateurs comme on accueille des amis chez soi, préparer des litres de cocktail (et avant de le préparer, le goûter , quel dur métier !), couper des kilos de gâteaux ….. tout cela n’aurait pu se faire sans la participation des permanents et bénévoles du CAEL. Cathy Lorenzo, Martine Pilot, Robert Pichard et Pierre Richard, Andrée Mizarahi , Roland Siegwal et Jean Michel Sicre et tous les jeunes élèves des cours de danse et de théâtre du CAEL qui assure l’acceuil et le placement des spectateurs…

Depuis quelques années une nouvelle génération d’humoriste a émergée, les Claudia Tagbo, Rachid Badouri, Nawell Madani, Chris Esquerre et autres Baptiste Lecaplain.

De même l’équipe du CAEL a évolué. Jean Yves Lacombe appelé à de nouvelles aventures avec « Le Quatuor » s’est éloigné de Bourg la Reine. En 2011 la maladie obligea Claudine Deruelle à suivre de loin « son » Festival  jusqu’à son décès en 2012.

L’équipe du  Festival, elle aussi, a vu l’arrivée d’ une nouvelle génération  :  Thibaud Defrace, nouveau directeur, Yoann Lecouillard et Marion Lauras, Nabial Réghis les petits nouveaux permanents ont rejoint Francis Floury et Marinette Maignan.

Une nouvelle équipe, de nouveaux humoristes, nul doute que le Festival d’Humour de Bourg la Reine, au lendemain de sa vingtième édition, repartira  pour vingt nouvelles  années de bonne humeur, de gentillesse, de convivialité de bonne humeur et  de RIRE…

Accès direct
vers
plus d'activités

Rechercher sur le site du CAEL

X
X